Chronique N 3: Lise Bourbeau et les besoins de nos corps

Lise Bourbeau et les besoins de nos corps (1)

-Bonjour , pour continuer sur le thème des besoins, je suis allée voir Lise Bourbeau…

– C’est qui ?

– C’est une grande Dame du développement personnel, elle a écrit de nombreux livres dont « Ecoute ton corps » et a fondé une école active dans plus de 20 pays. Elle a mis en évidence, les cinq blessures de l’âme :

le rejet, l’humiliation, la trahison, l’abandon et l’injustice.

– Waouh ça fait bizarre ! Et quand tu dis grande, c’est la taille ?

– Oui, j’avoue que c’est une grande femme magnifique et généreuse mais aussi par la qualité de ses synthèses et sa capacité à toucher au bon endroit.

– Et dis Caro, elle t’a touché ?

– T’es bien curieux !

– Alors, elle t’a touché ?

– Oui, en pleine tête, juste là où j’ai les neurones qui frétillent !

– Ah que la tête !  Bon moi qui attendais des détails croustillants !

– Mais j’en ai des détails croustillants, tu ne vas pas en croire tes oreilles !

– Bon, tu me dis ! je brule d’impatience…

– Alors  figure toi que M’dame Bourbeau a dit clairement que nous avions trois corps : un corps physique tu t’en serais douté, un corps émotionnel là tu commences à être surpris et un corps mental ce qui t’en bouche un coin.

– d’accord et après ?

– Ces trois corps sont en interaction intime, on ne peut les séparer sans causer notre mort. Et ce qui est intéressant c’est que dans notre corps physique nous pouvons retrouver les traces des manques et besoins des deux autres corps.

– Quoi ? Comment est-ce possible ? 

– Comment te sens- tu ?

– Heu  bien, plutôt bien ! Mais où veux-tu en venir ?

– Si tu te sens bien c’est que tous tes besoins sont satisfaits, ton corps physique parle en t’envoyant du bien-être…et si tu te sens avec une forme d’enfer c’est que tes trois corps sont en phase !

– Ah ok, alors si je me sens mal,  c’est qu’il y a comme un grain de sable qui « grippe » mes rouages ou pire si je suis malade cela indique que j’ai des besoins non satisfait…

– Oui c’est ça !

Cette entrée a été publiée dans Actualité, Chronique, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire