C’est quoi le PAGS?

Dans un premier temps, PAGS est la contraction de:

 Poids, Affirmation et  Gestion de soi

Ce nom traduit les valeurs fondamentales qui sous-tendent mon travail. Le travail sur le poids ne peut se faire sans la reconnaissance de la puissance de chacun d’entre nous. Comme Louise L. Hay, j’affirme que chacun est responsable de sa vie et que si nous ne choisissons pas notre vie, nous la subirons comme une victime en nous posant la question « mais pourquoi je suis là ? Je ne voulais pas de cette maladie, de ce sur-poids, de cette vie ». Et vous serez étonné d’être dans un cul de sac! Est-ce que cela peut se faire de manière différente? Vous avez les yeux fermés et vous avancez dans le noir, pas facile de s’y retrouver!!!

Heureusement un certain Freud est passé par là. Médecin, il se rendait bien compte que nous ne pouvons attribuer au hasard tous nos maux. Et Einstein de renchérir peu après en affirmant que le hasard n’existait pas. Tout ceci s’est passé à la fin du XIXième, début du XXième et nous au XXIième siècle, nous sommes encore à nous dire, j’ai le cancer ou du sur-poids mais quel hasard??? J’ai rien fait pour ça! Concrètement je suis d’accord. Jamais une personne ne se dit clairement, je veux avoir un cancer ou être trop gros ! Mais que se passe t-il par delà notre conscience? Pour moi tout symptôme est déjà une solution à un problème. Ainsi reprenons le problème du poids: J’ai du poids en trop, ah mais quel hasard !! Bon je vais faire un régime et du sport pour mieux me prendre en main, je vais travailler avec ma volonté  (outil du mental ). Chouette ça marche dans le premier temps (ça y est vous êtes addict aux régimes!), sauf que la volonté n’étant qu’un outil du mental ne peut tenir sur la distance. C’est un peu comme si vous vouliez changer de direction un cours d’eau. Vous faites votre barrage et au début cela marche et puis petit à petit l’eau s’infiltre. Il y a des fuites (accidents de régimes = fringales insurmontables). Puis les fuites s’agrandissent et votre barrage part en mille morceaux tout comme votre régime. Ensuite vous vous dites que votre barrage n’était pas assez solide, qu’il faut en reconstruire un autre plus solide. Comme votre régime, pas assez solide, vous n’avez pas assez de volonté, vous vous vivez comme un être faible et c’est l’estime de soi qui en prend un coup. Si elle était déjà fragile avant , vous allez droit vers la dépression.

Dans un premier temps, il est important bien que déprimant de prendre conscience qu’on ne change pas le cours d’une rivière . Par contre, on peut changer le cours d’un ruisseau et toute la science de l’irrigation nous montre comment nous pouvons en tirer profit. Ici ce n’est pas l’irrigation qui va nous permettre d’avoir du profit mais toutes les lois et les techniques de développement personnel et notamment la psychothérapie. Il est juste pour nous de retourner à notre source pour rediriger le cours de notre vie. Bien sûr ce qui est fait est fait! cela dit en prendre conscience nous permet de nous sortir du rôle de victime dans lequel nous avait enfermé notre immaturité d’enfant. Par exemple, j’avais un patient qui se dénigrait tout le temps, rien de ce qui venait de lui n’était bon. Par essence, cela ne se peut, il y a toujours quelque chose de bon ou de bien chez quelqu’un. Mais pour lui, il s’était vu avec les filtres déformés de ses parents et proches. En en prenant conscience, il a pu enlever les filtres déformants et se voir tel qu’il était vraiment, pas parfait mais pas non plus bon à  rien ou mauvais à tout!!! Il a rapidement perdu du poids car ce poids n’était qu’une protection contre ses propres attaques incessantes. Pour simplifier: Les attaques cessent et le poids disparait. Cependant ce n’est pas aussi simple que cela car ensuite il  lui a fallut réapprendre à s’aimer en se proposant de la nourriture de qualité, des activités qu’il aimait pour modifier les habitudes. De plus, il avait considérablement augmenté le nombre de ses cellules adipeuses. Ces cellules peuvent dégonfler mais ne disparaissent pas une fois créées. Ainsi elles restent là, gardiennes du respect de soi. Dés qu’il ne se respecte plus, qu’il recommence à s’agresser, elles regonflent. L’attaque contre soi laisse des traces! c’est pourquoi la prévention reste la meilleur manière d’aller vers le mieux être et soyons fous pourquoi pas le bien-être! 

Ainsi cet homme a pu modifier le cours de sa vie en s’attaquant à la source. C’est le travail que je propose. Se connaître pour se reconnaître et ensuite pouvoir s’affirmer, se défendre, prendre soin de soi et comme cela se gérer. Savoir au plus profond de chacune de ses cellules que nous sommes « quelqu’un de bien », pas plus que notre voisin mais jamais moins, juste aussi bien !

Dans un deuxième temps, c’est la naissance du PAGS, j’ai proposé à des volontaires courageux de venir tenter l’aventure: 3 groupes se sont formés, avec des personnes toutes différentes, des femmes, un peu d’hommes, des jeunes, des plus âgés, avec des problèmatiques différentes mais avec une volonté commune, prendre soin de soi et devenir acteur de sa vie!

Tous les participants ont perdu du poids (entre 2 à 6 Kg) pendant la première phase. Il est important de dire qu’aucun régime n’est prescrit, ni médicament. Et je suis  » férocement » contre les pertes de poids rapides qui indique une reprise tout aussi rapide ou des phases dépressives. Pour moi, votre poids a une très bonne raison d’exister. Souvent il vous protège. Le perdre sans avoir élaboré de nouvelles stratégies de protection ou de réconfort est une raison d’échec .
Ainsi ils ont tous aussi gagné en «  estime de soi » et « en confiance » ce qui dans un deuxième temps, paradoxalement, rend la perte de poids moins signifiante. Elle s’inscrit désormais dans un rétablissement d’un cycle de vie harmonieux où les participants ont retrouvé légéreté, sérénité et plaisir de vivre. Certains ont perdu plus, d’autres moins, cela dépend des résistances aux changements que nous avons tous élaborés et qui enfants nous ont sauvés la vie*.  Mieux armés pour la vie, certains ont pu traverser des deuils graves comme celui de parents  en ayant le minimum de dégats collatéraux. Sur un mode plus joyeux, d’autres ont changé de boulot ou ont investi une nouvelle relation bien plus riche que ce qu’ils avaient avant (que ce soit la même qui est évoluée ou pour les célibataires, des rencontres!). Je ne m’étendrai pas plus sur les résultats de cette expérience toute particulière car chacun l’a vécu à son rythme et avec les bénéfices qui lui sont propres. J’en veux pour preuve le faible taux d’absentéisme et la volonté toujours plus grande de s’investir de chacun des participants. Pour un groupe, nous sommes allés au restaurant Moun Païs (super resto avec du bio et du bon) à Eurre(26), une fois par mois pour travailler le goût et le plaisir de manger. Cette expérience gustative et le PAGS en lui même  fut une vrai révolution que ces volontaires ont pu expérimenter. Et pour vous, c’est quand ?

*Je reviendrai plus tard sur les mécanismes de défenses et notamment les résistances qui font ajournés le 4ième RDV chez le psy ou encore sonne le glas de sa propre prise en charge avec des « ça coûte trop cher », « je n’avance pas » ou encore « j’ai rien à dire! »

Laisser un commentaire